Questions fréquentes

Cliquez sur une question pour afficher la réponse.
N'hésitez pas à nous contacter.

« Dois-je vous confier les coordonnées de mes clients ? »
Gilles – agent général à Paris

Certainement pas ! Les coordonnées de vos clients vous appartiennent. Nous n'en avons pas besoin. C'est vous-même, un prestataire de votre choix ou le partenaire que nous vous recommandons, qui allez effectuer les actions commerciales vers vos clients et vous aurez à nous communiquer les coordonnées des seuls clients intéressés par une demande de regroupement de prêt.

« Quelles sont les supports marketing dont vous parlez, qui vont me permettre de communiquer auprès de mes clients ? »
Eric – courtier à Orléans

Nous mettons à votre disposition un modèle d'emailing (tout prêt, personnalisable à votre nom) et un modèle de mailing. Il ne vous reste plus qu'à les envoyer par mail ou par courrier, à votre portefeuille. Sur ces documents, vous proposez à vos clients intéressés pour regrouper leurs prêts, d'aller sur notre site Internet. Sur celui-ci, le client va réaliser tout seul, sa demande de prêt. Dès qu'il valide sa saisie, vous en êtes informé automatiquement par mail, tandis que nous prenons directement en charge sa demande.

Vous disposez également d'affiches et de flyers pour communiquer au sein même de votre agence, à vos clients qui vous rendent visite sur place.

« Lorsqu'on parle de crédit, on doit avoir la capacité professionnelle d'Intermédiaire en opérations bancaires. Est-ce systématiquement le cas ? »
Alain – courtier d'assurance à Bordeaux

La capacité professionnelle d'Intermédiaire en Opérations Bancaires est obligatoire dès lors qu'on réalise une opération de crédit. C'est pour cela que vous en êtes dispensé : dans le cadre du partenariat avec Valoriz Finance, vous serez ''Indicateur d'Affaires'', uniquement autorisé par le législateur à :

  • communiquer aux clients nos documents commerciaux
  • et/ou nous adresser les coordonnées des personnes intéressées.

« Faites-vous un contrat pour valider tout ce que vous indiquez ? »
Maurice – courtier à Pau

Bien sûr. Nous signons ensemble un contrat d'Indicateur d'Affaires en bonne et due forme, permettant de justifier de notre collaboration et du règlement de vos commissions

« Je souhaite rejoindre le réseau Valoriz Finance : aurai-je à un moment une redevance à payer ? »
Sophie- Courtier d'assurance à Lorient

Aucune redevance à payer, aucun droit d'entrée, droit de franchise ou autre.
Vous n'aurez rien à payer pour devenir indicateur d'affaires pour nous !

« Pour être indicateur d'affaire Valoriz Finance, quels sont les documents à vous fournir ? »
Laurette – Agent d'assurance à Lille

La copie lisible recto-verso de votre pièce d'identité valide, un Kbis de moins de 3 mois et un RIB, sont suffisants.

« Par définition, je suis assureur : qu'en est-il de l'assurance des prêts qui seront réalisés par mon intermédiaire ? Dois-je faire souscrire des assurances-groupe ou bien puis-je proposer mes propres contrats ? »
Frédéric – courtier à Bourges

Pour les dossiers sans garantie (petits montants : 25 à 30 000 € environ), l'assurance-groupe de nos partenaires bancaires sera privilégiée. En revanche, pour les financements avec garantie hypothécaires (montants élevés : souvent plus de 100 000 €), votre expertise en assurance de prêt prend toute sa valeur et nous préconisons des assurances déléguées, que VOUS mettrez en place. Ce sera là également une source de revenus complémentaires et un nouveau levier de valorisation de votre portefeuille-clients !

« A quel moment faites-vous les rétrocessions sur mon compte bancaire ? »
Evelyne – agent d'assurance à Strasbourg

Nous réalisons chaque fin de mois suivant le déblocage des fonds le paiement des commissions de tous les dossiers financés, par virement sur votre compte bancaire pour lequel vous nous avez fourni un RIB.

« Quel gain puis-je espérer, possédant un portefeuille de 2.000 clients particuliers et 2.000 clients professionnels ? »
Suzanne – Agent Aix en Provence

Le regroupement de crédits ne concerne que les prêts privés. Il est donc vraisemblable que vos clients professionnels ne soient pas concernés par notre proposition (sauf à vouloir regrouper leurs crédits à titre personnel ou des prêts de SCI). Avec un taux de transformation de 3 % et une moyenne de prêt à 65.000 €, on peut estimer –sur vos 2.000 clients particuliers- une réalisation de 60 dossiers environ, soit : 60 x 65 000 € x 1% = 39.000 € de gains potentiels.